Bandeau
les révolutions de 1917 à 1921
La boucherie de la guerre de 14-18 accouche d’un monde qui se révolte.

La boucherie de la guerre de 14-18 accouche d’un monde qui se révolte.

1917
logo imprimer

La Russie est en guerre contre l’Allemagne depuis 1914. L a situation sur le front est catastrophique.

 Février

Grèves et émeutes provoquées par la famine à Pétrograd ; violentes manifestations contre le gouvernement. Des troupes envoyées pour rétablir l’ordre fraternisent avec les manifestants. Les soviets réapparaissent dans plusieurs villes, pour la première fois depuis 1905.

- 18 - La grève des usines Poutilov.
-  21-24-25 Vous savez, déclara brusquement l’une de ces demoiselles, à mon avis c’est le commencement de la révolution.
- 24 Les troubles commencèrent à Pétrograd.
- 27  : Abdication de Nicolas II. Formation d’un gouvernement provisoire (avec le Prince Lvoff comme Premier Ministre).

 Mars

Des Comités d’Usines et d’ateliers, Conseils Ouvriers et Conseils des Anciens apparaissent dans tous les grands centres industriels de la Russie occidentale

- 10 Mars Un accord signé entre le Comité Exécutif du Soviet de Pétrograd et l’Association des industriels de Pétrograd, garantit la journée de 8 heures dans certaines entreprises et « reconnaît » quelques Comités

 Avril

- 2 Avril Conférence préparatoire des Comités d’usine des Industries de Guerre de Pétrograd, réunie sur l’initiative des ouvriers du Département de l’Artillerie.
- 7 Avril Publication des Thèses d’Avril, peu après le retour de Lénine de l’étranger à Pétrograd.
- 23 Avril Le nouveau gouvernement dut faire quelques concessions verbales. Il passa une loi « reconnaissant » partiellement les Comités, mais qui restreignait prudemment leur influence, et faisait dépendre la solution de tous les problèmes essentiels de « l’accord réciproque des parties concernées »

 Mai

Le nombre de patrons qui devaient « tenir tête » aux Comités d’usine augmentait sans cesse. La presse bourgeoise lança une campagne massive contre la journée de 8 heures et contre les Comités.

- 17 Mai Lénine appuie explicitement dans la Pravda le mot d’ordre du contrôle ouvrier.
- 20 Mai Lénine présente un projet pour un nouveau programme du Parti : « Le Parti lutte pour une république ouvrière et paysanne plus démocratique dans laquelle la police et l’armée permanentes seront complètement abolies, et remplacées par l’armement généralisé du peuple, par une milice populaire.
- 20 Mai Conférence des Comités d’usine de Kharkov. Par certains côtés, les provinces étaient en avance sur Pétrograd et Moscou. La conférence de Kharkov demanda que les Comités d’usine deviennent « des organes de la Révolution... cherchant à consolider ses victoires ».

 Juin

- 30 Mai-5 Juin Première Conférence générale des Comités d’usine de Pétrograd. La Conférence se réunit dans le Palais de Tauride, dans la même pièce où trois mois auparavant s’était tenue la Douma (le parlement). La moitié au moins des Comités représentés venaient de l’industrie mécanique.
- 16 Juin Premier Congrès Panrusse des Soviets.
- 20-28 Juin Une conférence syndicale tenue à Pétrograd adopta une résolution qui stipulait que « les syndicats défendent les droits et les intérêts de la classe ouvrière (...) et ne peuvent donc assumer des fonctions administratives et économiques dans la production.

  Juillet Août

Efforts persistants des mencheviks pour subordonner complètement les Comités d’usine et de fabrique aux syndicats. Mais les Comités résistèrent victorieusement grâce à une alliance temporaire d’anarchistes — qui s’y opposaient par principe — et de bolcheviks poussés par des considérations tactiques.

- 26 Juillet - 3 Août Sixième Congrès du Parti. Milioutine déclare : « nous nous tiendrons sur la crête de la vague de revendications économiques du mouvement des ouvriers et nous transformerons ce mouvement spontané en un mouvement politique conscient contre le pouvoir d’État existant ».

- 3 Août Le Gouvernement provisoire lance une campagne contre les Comités d’usine dans les chemins de fer.
- 7- 12 Août « Deuxième conférence des Comités d’usine de Pétrograd, ses environs et les Provinces voisines », à l’Institut Smolny.
- 11 Août Parution du premier numéro de Goloss Trouda, publié en Russie par l’Union de Propagande anarchosyndicaliste.
- 25 Août Goloss Trouda publie un éditorial célèbre intitulé « Questions de l’heure » : « Nous disons aux ouvriers, aux paysans, aux soldats, aux révolutionnaires russes : avant tout et surtout, continuez la Révolution.
- 28 Août En réponse .à la campagne chaque jour plus violente de la presse bourgeoise contre les Comités d’usine et « l’anarchisme de la classe ouvrière ».

 Septembre

Le Parti Bolchevik obtient la majorité dans les Soviets de Pétrograd et de Moscou

- 10 Septembre Troisième Conférence des Comités d’usine. Le 4 Septembre, une autre circulaire du Ministère du Travail spécifiait que le droit d’embauche et de licenciement des ouvriers appartenait au propriétaire de l’entreprise.
- 14 Septembre Réunion d’une Conférence Démocratique organisée par le gouvernement.

- 26 Septembre Lénine écrit : « le gouvernement des Soviets doit introduire immédiatement, d’un bout à l’autre de l’État, le contrôle ouvrier sur la production et la distribution".

 Octobre

- 1er Octobre Publication de « Les bolcheviks garderont-ils le pouvoir ? », de Lénine. Ce texte contient certains passages qui facilitent la compréhension des événements ultérieurs.
- 10 Octobre Quatrième Conférence des Comités d’Usine de Pétrograd et de ses environs.
- 13 Octobre Goloss Trouda réclame un « contrôle ouvrier total sur toutes les activités de l’usine, un contrôle réel et non fictif, contrôle de la réglementation du travail, de l’embauche et du licenciement, des horaires, des salaires et des méthodes de fabrication ».
- 17-22 Octobre Première Conférence Panrusse des Comités d’usine, convoquée par Novy Put [Nouvelle voie], un journal « fortement influencé par une sorte d’anarcho-syndicalisme d’un genre nouveau, quoique qu’il n’y eût pas d’anarcho-syndicalistes à proprement parler dans son comité de rédaction »
- 25 Octobre Le Gouvernement Provisoire de Kérenski est renversé. Élection du Conseil des Commissaires du Peuple (Sovnarkom) lors de la première séance du Second Congrès Panrusse des Soviets.
- 26 Octobre Au Second Congrès Panrusse des Soviets, les porte-parole bolcheviks lancèrent cet appel aux ouvriers de Pétrograd : « La Révolution a vaincu. Tout le pouvoir est passé aux Soviets (...). Publication du Décret sur la Terre. Les terres de la noblesse, de l’Église et de la couronne sont remises aux paysans.

 Novembre

- 3 Novembre Publication dans la Pravda du « Projet de règlement sur le contrôle ouvrier » de Lénine.
- 9 Novembre Un décret dissout le soviet du Commissariat du Peuple des Postes et Télégraphes.
14 Novembre "Il était urgent et nécessaire « d’unifier dans un solide appareil d’État le contrôle ouvrier, qui se réalisait de manière spontanée »".
28 Novembre Réunion du « Conseil Panrusse du Contrôle Ouvrier », qui venait d’être créé par décret. Les désaccords antérieurs surgissent à nouveau. Larine, représentant de la fraction bolchevik dans les syndicats, affirma que les « syndicats représentent les intérêts de la classe dans son ensemble, tandis que les comités d’usine ne représentent que les intérêts particuliers de leur entreprise ».
28 Novembre Un décret dissout le soviet de l’Amirauté.

 Décembre

- Premiers jours de décembre Publication de L’État et la Révolution de Lénine.
- 5 Décembre Un décret crée un Conseil économique suprême (Vesenka), chargé d’élaborer un « plan d’organisation de la vie économique du pays et des ressources financières du gouvernement. »

Le Conseil Central de Pétrograd des Comités d’usine publie le célèbre Manuel pratique pour exécution du contrôle ouvrier dans l’industrie. Il fut largement distribué dans les faubourgs de Pétrograd, au grand dam des membres du Parti. Ce texte essaye de voir « comment le "contrôle ouvrier" pourrait rapidement se transformer en "gestion ouvrière". »

- 13 Décembre Les Izvestia publient les Instructions générales sur le contrôle ouvrier conformément au décret du 14 novembre. Bientôt connues sous le nom de Contre-Manuel, elles représentent l’expression la plus achevée du point de vue léniniste.

- 20 Décembre Le journal officiel des syndicats, le Professional’ny Vetsnik [le Messager syndical] publie une « Résolution sur les syndicats et les partis politiques. »
- 23 Décembre Décret créant un réseau de Conseils Régionaux de l’Économie Nationale (Sovnarkhozy), contrôlés par la Vesenka (Conseil économique suprême). « Chaque Sovnarkhoz doit être une réplique en miniature de la Vesenka. Il sera divisé en 14 sections pour les différentes branches de la production, et accueillera des représentants des institutions et des organisations locales... »




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.14